Les Constellateurs de Tiffany Schneuwly

Il y a quelques semaines, Tiffany Schneuwly m’a contacté pour me proposer de lire son dernier roman, Les Constellateurs, qui paraîtra le 10 septembre prochain aux Editions ADA. J’ai accepté sans réfléchir trop longtemps, car Tiffany est une autrice dont j’apprécie énormément le travail, dont je ne rate pas une publication et qui a une imagination débordante. Par conséquent, je tiens à la remercier chaleureusement de m’avoir envoyé le PDF de sa dernière oeuvre et de m’avoir permis cette découverte.

Tiffany Schneuwly

Après une rapide plongée dans la lecture du livre, je me suis laissée embarquer par les aventures de Prunille.

Détails :

Edition ADA Quebec

Nombre de pages : 364

Genre : dysptopie, romance jeunesse

Sortie canadienne : mai 2018

Sortie française : le 10 septembre 2018

Présentation de l’éditeur :

« Myramaz… Cité idyllique dissimulée au cœur du Triangle des Bermudes. Sur cette île, le quotidien des habitants rime avec paix, sécurité et perfection.

Prunille, jeune habitante de ce pays, coule des jours heureux loin de la guerre, de la pauvreté, de la criminalité et des autres atrocités qui caractérisent L’Autre Monde. Son bonheur atteint son apothéose le jour de ses seize ans, lorsqu’elle est appelée à rejoindre le clan des Constellateurs. Ces mages capables d’invoquer les étoiles pour effacer les malheurs pouvant naître sur l’île la fascinent, particulièrement depuis le jour où ils ont sauvé son frère malade.

Mais la jeune fille était bien loin de se douter que l’accès à ce doux rêve la confronterait à l’envers d’un décor qu’elle n’était pas certaine de vouloir découvrir. Tout bascule le jour où elle rencontre Colin, cet étrange garçon qui semble avoir perdu la mémoire… »

Qu’en ai-je pensé ?

J’ai toujours aimé les romans jeunesses et fantastiques. Avant ma lecture, uniquement en lisant le résumé, je savais que l’histoire me plairait. Et en tournant la dernière page, même si j’étais un peu frustrée car la fin arrive un peu trop vite à mon gout, je me suis dit : « Quel petit roman sympathique, j’ai passé un excellent moment de lecture ! ».

L’univers ?

J’ai adoré l’univers que Tiffany a créé. Nous nous situons à Myramaz, une île perdue dans le Triangle des Bermudes. Du coup, l’auteure s’est approprié les légendes concernant cette fameuse mer où disparaitraient navires et avions. J’ai trouvé l’endroit original et peu commun. Ce monde est en même temps réaliste et utopique. Mais on remarque bien vite que si on gratte un peu, ce n’est pas aussi « beau » que l’on nous le dépeint. Tiffany a fait preuve d’une certaine audace dans le développement de son univers et c’est très plaisant.

Par ailleurs, la dystopie est assez peu exploitée dans le milieu de la littérature francophone, la majorité des romans de cette veine, à ma connaissance, sont plutôt anglos-saxons. Je suis donc ravie de voir que de jeunes auteurs écrivant en français s’y essaient avec autant d’aisance.

Les personnages ?

Ma préférence dans ce livre, ce sont ses personnages. Prunille est une héroïne intelligente, attachante, qui a du cœur et qui défend de belles valeurs. C’est un joli modèle pour les futures lectrices adolescentes (personnellement, elle est parfois un peu trop ado pour moi). Colin est mystérieux et agréable à découvrir. Le lien qui les unit est adorable.

Le personnage de Severus a éveillé une certaine curiosité. Je me suis vite demandé si ce personnage n’était pas un clin d’œil à Severus Rogue d’Harry Potter. Du coup j’ai posé la question à Tiffany qui a confirmé mon intuition. Ce personnages est un hommage à Alan Rickman qui est l’acteur qui incarnait le Professeur Snape dans les films HP. Ce grand acteur est décédé pendant l’écriture de ce roman et Tiffany a voulu lui faire une sorte de dédicace en lui donnant ce nom qui lui va comme un gant.

Alan Rickman dans son rôle de Severus Rogue.

L’intrigue ?

La trame de ce roman est assez classique mais il y a de nombreux rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine tout du long. On ne s’ennuie pas un instant. Il y a beaucoup de rythme.

Cependant, et je pense que c’est l’un des rares bémols que je peux lui faire, c’est que son intrigue romantique est un peu trop adolescente à mon goût. Mon regard de « grande personne », même si il a aimé voir ces deux jeunes adultes se trouver et s’aimer, les a aussi trouvé parfois un peu trop enfants. L’expérience nous rend sous doute un peu moins romantique en grandissant. Certains passages sont un peu trop Young Adult pour moi. Néanmoins, le public visé est un public d’ado, donc, ce n’est pas grave, au contraire.

En ce qui concerne le dénouement de l’histoire, il arrive un peu trop vite. Quand je suis arrivée à la dernière page, j’avais envie d’en avoir plus. Je suis un peu restée sur ma faim. J’ai eu un sentiment de trop peu. J’ai même pensé à désirer un tome 2. Mais la fin est parfaite telle qu’elle est, car elle répond aux valeurs exposées.

Le style de l’autrice ?

Son style est comme à chaque fois : riche, fluide et plein de paillettes ! C’est une écriture fraîche et vive, très agréable à lire. La plume est maîtrisée, on sent une belle construction derrière les personnages, l’intrigue et l’univers.

Conclusion

Oui j’ai aimé ce livre original et frais. J’ai passé un moment très agréable en compagnie de Prunille et Colin. J’ai aimé les découvrir, les suivre et les soutenir dans leur quête. Cependant, certains passages sont trop YA pour moi mais ils n’empêchent pas d’apprécier la lecture.

Il est clair également que si vous aimez les univers sombres et inquiétants, et que vous voulez découvrir Tiffany, ne vous dirigez pas d’abord vers ce roman mais plutôt vers « 28 allée des Ormeaux », ce sont deux univers diamétralement opposés ! Les Constellateurs est solaire de par son héroïne et son écriture. Il est rempli de bons sentiments et défend de très belles valeurs.

C’est un roman que je vous conseille les yeux fermés si vous cherchez une histoire originale et agréable à lire dans un monde dystopique  !

 

 

Publicités

Le challenge Chaud Cacao

Ce mercredi 20 juin, Pauline de la chaîne Patatras a sorti une nouvelle vidéo. Dans cette dernière, elle propose un challenge lecture pour cet été.

Ni une ni deux, je me suis dit que c’était le moment où jamais pour faire diminuer ma PAL !!!! J’ai donc fait le tour de ma pile à lire et choisi les romans pour le challenge.

Quel est ce challenge ?

Le but de ce défi est de lire le plus de romans SFFF que possible du 23 juin au 22 septembre. Ce « concours » se déroulera sous trois axes : le premier du 23 juin au 22 juillet, nous devrons lire des romans de moins de 300 pages. Le deuxième, du 23 juillet au 22 août, nous devrons lire des auteurs francophones. Et le dernier du 23 août au 22 septembre, nous devrons continuer ou terminer des séries que nous avons commencé.

A la fin de chaque mois, un petit questionnaire sera à compléter afin de comptabiliser des points. Et si nous sommes dans les 10 premiers, nous gagnons un livre. Le décompte des points se fera comme ceci : 10 points par livres lus et 50 points pour les livres lus qui font partie des finalistes du Prix Littéraire de l’Imaginaire Booktuber Ap .

Des romans de moins de 300 pages ?

Voici les bouquins que j’espère lire pour ce challenge.

 

Des romans d’auteurs francophones ?

    

Des séries que j’ai commencé et pas encore terminé ?

   

Certains livres rentrent dans plusieurs catégories, cela va me permettre d’avoir plus de choix. Je pense avoir de la lecture en suffisance pour cet été ! Par ailleurs, j’ai encore d’autres livres entrant dans ces catégories, je les garde au cas où je ne suis plus inspirée par certaines oeuvres.

Bilan

A la fin de ce challenge, je vous ferai un petit bilan. Je vous présenterai mes coups de cœur, mes déceptions et les difficultés que j’ai pu rencontrer !

Tigrou et Coco Lapin vous souhaitent de bonnes lectures et surveillent ma motivation !

Mes chansons préférées : une playlist qui invite au rêve

En plus de la littérature, j’adore écouter de la musique. Je suis une fan des années 80 mais surtout de métal et de hard rock ! Cependant, je n’écoute pas que cela. Je suis assez éclectique et quand je vois mes chansons préférées, je me dis : oui, il y a vraiment de tout et n’importe quoi !

Que faut il pour qu’une chanson me plaise ?

J’aime une chanson pour ce qu’elle provoque en moi. Je suis assez sensible à la musique, à la voix et aux textes. Pour ces derniers, même si la majorité des textes sont en anglais, après une traduction rapide, je remarque qu’ils me touchent également.

Par cet article, j’ai envie de partager un peu de moi avec vous !

Somewhere over the rainbow par Judy Garland

Grand classique de la chanson américaine et un souvenir d’enfance… En effet, cette chanson est la BO du film le Magicien d’Oz sorti en 1939. J’ai vu ce film un million de fois (ok j’exagère, mais à peine !)

Quand j’entends cette chanson, j’ai des frissons partout. Je ferme les yeux et je suis emportée dans cet univers qu’est OZ.

J’aime le message qu’elle délivre : l’espoir d’une vie plus belle. Une vie dans laquelle, il faut continuer de rêver !

Cette chanson a été reprise de nombreuse fois, par beaucoup d’artistes comme David Bowie, Tori Amos, Franck Sinatra, Ella Fitzgerald, Bob Marley et d’autres encore. Mais, ma version préférée reste l’originale même si j’apprécie beaucoup la version de Bowie et celle de Tori Amos.

Space Oddity de David Bowie

Cette chanson est sortie en 1969, et quand je l’écoute, je voyage. Je décolle avec le Major Tom. J’avoue ne pas savoir réellement pourquoi j’aime cette chanson, si ce n’est pour ce que je ressens quand je l’écoute. Je quitte la terre, je m’évade. Le fait de voyager dans ma tête, me plait énormément. En quelque sorte, cette chanson, comme la plupart des autres morceaux de cette playlist, sont des échappatoires, elles me permettent de continuer à rêver.

Le texte de la chanson est un dialogue entre le Major Tom et la tour de contrôle. En quelques sorte cette chanson à l’air d’un délire de drogué, mais elle incite aux rêves selon moi. Elle laisse place à l’onirisme et c’est ce qui me plait ici.

Who wants to live for ever de Queen

Elle a été composée par Brian May pour la Bo du film Highlander avec Chrisophe Lambert et Sean Connery, sorti en 1986. Ce film a bercé le début de mon adolescence et cette chanson reste gravée dans ma tête. Elle m’a également fait découvrir Queen.

Je trouve les paroles de cette chanson très fortes et je ne parle pas non plus de la voix inimitable de Freddie Mercury qui reste pour moi la plus grande voix de la chanson contemporaine.

J’ai longtemps hésité avant de choisir celle-ci comme l’une de mes préférées car j’en aime beaucoup. Je pourrais écouter en boucle The Show must go on pour la puissance de son message et Bohemian Rhapsody pour sa mélodie inimitable.

Cry for the moon d’Epica

Epica des débuts…

Un peu de métal dans ce monde de brutes ! Je suis une fan de métal symphonique dont Epica est l’une des têtes d’affiche. Cette chanson est l’une des premières que j’ai écouté de ce groupe et qui m’a fait découvrir cet univers. Je suis fan de ce son lourd et chargé, de la voix puissante et claire de Simone Simons. J’adore l’ambiance de cette chanson avec les chœurs en latin. Cette chanson, je peux l’écouter en boucle sans m’en lasser, je me fais toujours embarquer dans cet univers.

Fullmoon de Sonata Artica

Que dire de cette chanson ? Elle a tout ce que j’aime : un son puissant, un refrain entêtant, et Tony Kakko avec une voix géniale. A nouveau c’est un morceau qui me fait voyager. Je ne peux m’empêcher de fermer les yeux quand je l’écoute et je me laisse embarquer par le texte, la voix et les changements de rythme.

On ne craindra plus les balles de Raphael

Cette chanson m’a touché en plein cœur. Elle est très éloignée de ce que j’écoute habituellement. Cependant, quand j’ai entendu cette chanson la premier fois, je me suis laissé prendre par le texte.

J’ai découvert cette chanson et l’album sur lequel elle figure en 2003 suite au succès de « Sur la route » (le duo entre Raphael et Jean-Louis Aubert). En écoutant ce premier album de cet artiste, je suis tombée amoureuse de ses textes. Ils sont d’une grande poésie et sensibilité, bref tout ce que j’aime.

I want to know what love is de Foreigner

Comme les autres, je peux écouter cette chanson en boucle. J’adore la voix, j’adore la musique, j’adore les paroles… bref, je l’aime !

I can’t take my eyes off you de Boys Town Gang par le tradapteur

Un petit peu de disco ! Et oui, j’aime aussi le disco. Cependant, la version que j’aime le plus de cette chanson est une adaptation du texte en français. Elle me fait penser à mon amoureux et je l’écoute toujours avec beaucoup de plaisir.

Je vous laisse avec ma playlist

Je pourrais continuer des heures et des heures…

Je pourrais continuer des heures à vous parler des chansons que j’aime et qui me touchent. Il y en a encore beaucoup d’autres que je pourrais vous présenter, tellement il m’est difficile de faire des choix.

Je pense vous faire de temps en temps, d’autre playlist : la playlist de mon adolescence, ma playlist détente, ma playlist pop, etc.

Elles pourront vous surprendre !

Vous connaissez déjà cette photo, mais elle illustre tellement bien cet article 😀

 

Problèmes de lectrice !

Il y a quelques mois, j’ai acquis une nouvelle dépendance : les vidéos youtube ! Et oui, j’ai succombé à l’appel des youtubeuses… « beauté » et de leurs vidéos. Cependant, depuis quelques semaines, j’ai commencé à regarder des vidéos de booktubeuses comme Nine Gorman, Bulledop et Lili bouquine. Et, au détour de leurs publications, j’ai pu les écouter répondre à des questionnaires assez drôles mais également intéressants. Ces derniers permettaient de connaitre leurs habitudes de lectrices. J’ai pensé que ce serait amusant de vous faire part de mes réponses afin de vous présenter la livraddict que je suis !

1. Tu as 20.000 livres dans ta PAL. Comment décides-tu de ta prochaine lecture ?

20000 livres dans ma PAL, ça laisse rêveuse ! Bon, je le reconnais, j’ai une PAL énorme… Mais nous n’avons jamais trop de livres ! Enfin, là n’est pas le sujet de la question, revenons à nos moutons.
Bien souvent, choisir ma lecture est un vrai calvaire. Parfois je sais ce que j’ai envie de lire ou je prends mon dernier achat, et là le choix est vite fait. Parfois, il m’arrive de lancer une bouteille à la mer, enfin une bouteille sur Facebook, pour m’aider à choisir. De temps en temps, je demande à mon amoureux de choisir un des livres de ma pal… et étant rarement enthousiaste par son choix, je tourne en rond jusqu’à ce que l’inspiration me vienne !
Quand j’arrive en fin d’année à partir de fin octobre, mon choix se porte sur les livres les moins épais de la PAL, de cette manière, j’ai l’impression de lire plus,

2. Tu as lu la moitié d’un livre et tu ne l’aimes pas. Tu abandonnes ou tu continues ?

Il est rare qu’un livre ne me plaise pas. Toutefois, certains sont plus difficiles à lire que d’autre. La plupart du temps, je m’accroche et je le termine. Néanmoins, il y a un livre que j’ai essayé de lire à plusieurs reprises et dont je ne suis jamais parvenue à dépasser le chapitre 10 ! Ce livre, cette torture est “Le parfum” de Patrick Süskind. J’ai essayé de m’y plonger 4 ou 5 fois pour avoir le même résultat !

3. La fin de l’année approche et ton challenge Goodreads n’est pas fini. Est-ce que tu essaie de te reprendre et comment ?

Je ne suis pas sur Goodreads mais je me lance un challenge annuel personnel : lire 100 livres sur l’année. Fin octobre ou début novembre, je fais un bilan de mes lectures et en fonction du nombre de livres lus, je choisis les livres les plus faciles à lire (comme les A&P, les romans Young adult…) ou ceux qui n’ont pas trop pages !.

4. Les couvertures d’une saga/série que tu aimes ne se ressemblent pas… Comment tu gères ça ?

Hérésie ! Horreur ! Je gère très mal les différents formats ! J’aime la cohérence aussi bien pour les illustrations que pour les formats… c’est horriblement laid dans ma bibliothèque ! Je suis assez à cheval pour ma bibliothèque, c’est l’une des choses qui est toujours en ordre chez moi, et quand les livres d’une saga ne se ressemblent pas, ça m’agace beaucoup. Je ne comprends pas ses éditeurs qui changent tout sur un coup de tête leurs produits ! N’ont-ils pas de bibliothèque chez eux ?

5. Tout le monde aime un livre que toi tu n’aimes pas. A qui en parles-tu du coup ?

J’en parle sur FB ou avec des amies qui ont lu le livre. Parfois ça engendre des débats intéressants, parfois ça se limite à un « chacun ses goûts » ! On ne peut pas aimer tous les mêmes choses !

Cependant, je suis assez bon public, pour qu’un livre ne me plaise pas, il faut de bonnes raisons et que les arguments tiennent la route. On ne peut pas dire : ce livre est nul. Mais plutôt ce livre ne m’a pas plus car l’histoire ne m’a pas touchée, les personnages sont trop agaçants etc. Il faut selon moi un argumentaire, et donc les débats sont alors plus intéressants.

6. Tu es en train de lire dans un lieu public et tu sens que tu vas pleurer ? Qu’est-ce que tu fais ?

En premier lieu, je lutte pour retenir mes larmes… Mais, en général, c’est plus fort que moi, je perds le combat. Alors, je remonte le livre à la hauteur de mes yeux et je les laisse couler… ou alors, j’enfile mes lunettes de soleil !

7. La suite d’un livre que tu aimes vient de sortir mais tu as oublié pas mal de choses. Que fais tu ? Tu relis le précédent ? Tu trouves un synopsis bien spoilant ? Tu pleures de frustration ?

Ce phénomène m’arrive très souvent. Et donc dans un premier temps, je pleure de frustration, ensuite, je me ressaisi et part à la recherche d’un bon résumé bien spoilant. Cependant, parfois il m’arrive de relire les tomes précédents car c’est toujours un plaisir de retrouver certains personnages.

8. Tu ne veux pas prêter tes livres. Comment dis-tu non gentiment si on te pose la question ?

Je ne suis pas comme ça. Je prête généralement volontiers mes livres mais uniquement à des personnes de confiance, à des amies proches qui je sais prendront bien soin de mes bébés !

9. Tu as choisis et reposés 5 livres le mois passé. Comment gères-tu ta panne de lecture ?

J’ai au minimum une panne de lecture par an. Pour y remédier, je me lance dans de la relecture. Je vais dans ma bibliothèque de livres lus et je pioche un de mes livres doudous. En général, mon choix se porte sur « Hors de portée » de Georgia Caldera. C’est une histoire que j’adore et que je connais presque par cœur. Du coup, c’est une lecture facile qui me permet de reprendre un certain rythme. Mes autres livres Doudous sont « L’orgueil de Jay » et « La colère de Ben » d’Adeline Dias, « SOS Geek » de Tiffany Schneuwly et « Les tribulations d’une gothique amoureuse » de Cécile Guillot.

 

 

10. Il y a tellement de nouveaux livres que tu rêves d’acheter. Combien en achètes-tu réellement ?

Je suis une acheteuse compulsive, mais comme mon budget est assez limité j’achète une partie de mes livres en occasion. Ces derniers sont rarement les nouveautés. Cependant, pour ce qui est des sorties, je les prends principalement lors de mes visites en salons littéraires ou festivals, ça me permet d’espacer mes dépense. Mais, au préalable, j’ai établi une liste en fonction des invités. Puis, quelques jours avant l’événement, je la relis à plusieurs reprises, je supprime ou ajoute l’une ou l’autre référence, pour avoir au final un budget plus raisonnable. 

11. Après les avoir acheter, combien de temps restent-ils dans ta PAL avant que tu ne les lise ?

J’ai dans ma pal des livres qui y sont depuis des années ! Certains y restent quelques jours, juste le temps de terminer ma lecture en cours, d’autre sont la pendant des années. J’ai certains livres qui y sont depuis 2011 ! Un jour, je viendrai à bout de ma PAL ! Ou pas *riregrasetdémoniaque*

Conclusion

Chaque lecteur et lectrice ont leurs petites manies et habitudes. Il est vrai aussi que je peux paraître un peu psychorigide par rapport à ma bibliothèque et mes livres, mais ils comptent énormément pour moi. Ils ont une grande place dans ma vie et je n’imagine pas vivre sans eux.

La lecture est mon passe temps préféré, je ne m’en lasse pas. Grâce à elle, je ne m’ennuie jamais, j’ai toujours quelque chose à faire.

J’aime partager cette passion. J’espère que mon futur enfant (s’il arrive un jour) et ma belle fille la partageront avec moi. En tout cas, je ferai de mon mieux pour cela, car toutes les occasions sont bonnes pour offrir un livre !

IMG_0349
Les doudous prennent possession de ma PAL…

 

It’s tea time !

Je suis une grande buveuse de thés.  C’est la boisson qui m’accompagne à longueur de journée. Il faut dire qu’une belle collection s’entasse chez moi. Côté goût, j’apprécie aussi bien les thés noirs que les thés verts ou les infusions.

*petit disclaimer : je ne suis pas sponsorisée par le Palais des thés ni par Kusmi tea ni par aucune autre marque ! *

Je vais partager avec vous une petite sélection de ma collection !

Mes thés noirs préférés :

Thé des Lords du Palais des Thés, est un earl grey, un mélange de thé noir et de bergamote. J’aime le boire le matin. C’est pour moi, un thé idéal pour se réveiller.

Anastasia de chez Kusmi Tea est également un earl grey avec des notes d’agrumes (citron et fleur d’oranger) prononcées. Et, pareil que le précédent, un thé idéal pour un réveil en douceur ! Il parait qu’il est délicieux en thé glacé mais je n’ai jamais fait le test. Une mise à jour quand j’aurai essayé ?

Thé des Amants du Palais des Thés est un thé noir aromatisé à la pomme et aux épices. Il a un goût prononcé et chaleureux. C’est un thé parfait pour les matins d’hiver.

Chai Impérial du Palais des Thés est un thé noir épicé. C’est sans aucun doute mon plus grand coup de cœur. Je l’aime aussi bien infusé dans de l’eau que dans du lait. J’adore le prendre quand il fait bien froid, enroulée dans un plaid et affalée dans mon canapé avec un bon bouquin… Ce sont les moments privilégiés de mes journées de repos ! Attention toutefois, j’ai remarqué que la gente masculine appréciait très peu son odeur !

Thé des Enfants du Palais des Thés est un thé sans théine très fruité ! Quand j’ouvre ma boîte, j’ai cette odeur de bonbon à la cerise qui me fait envie. C’est une odeur très gourmande et sucrée. C’est l’un de mes chouchous, été comme hiver !

Mes thés verts préférés 

Fleur de Geisha du Palais des Thés est le premier que je me suis acheté dans cette boutique et j’ai adoré sa saveur fleurie et fruitée. C’est un thé vert aromatisé à la fleur de cerisier du japon. L’amertume du thé vert est peu présente et il est délicieux aussi bien froid que chaud.

Vive le Thé du Palais des Thés et un thé vert parfumé aux agrumes et au gingembre. C’est un thé très frais pour l’été. Je l’aime beaucoup en thé froid.

Grand Jasmin Chun Feng du Palais des thés est donc un thé vert au Jasmin, c’est un grand classique. Je le prends à tout moment de la journée ou quand je cuisine un plat asiatique. Sa saveur se garde longtemps en bouche et surtout, il n’altère pas l’arôme du plat !

Thé des Sources du Palais Des Thés est un thé vert à la bergamote et à la menthe. Il est frais et idéal pour la digestion, il est parfait après un repas.

Licornes et légendes de Epicetoo est un thé vert avec des morceaux de mangue, de papaye et de roses. J’ai acheté ce thé lors d’un marché médiéval et j’en raffole. Ma belle-fille de sept ans et demi l’adore également. Il a un goût frais et exotique.

 

Mes infusions préférées

Le soir je préfère prendre une infusion. J’en ai de toutes sortes mais j’ai des envies bien différentes selon les saisons. En été, elles seront plus fraîches. Je les bois aussi bien chaudes que froides.

Le Jardin bohème du palais des thés est un mélange de rose, de pomme et de fleur de sureau. C’est très frais. En été quand il fait très chaud, je me fais une théière que je mets au frigo, et hop du thé glacé pour toute la journée !

Le jardin d’eau du palais des thés est très fruité. C’est un subtile mélange de melon, papaye et baies de goji. L’inconvénient (ou l’avantage c’est selon) de cette infusion, c’est qu’elle est constituée de fruit sec, du coup, quand j’ouvre ma boite, j’ai envie de manger les fruits plutôt que de les infuser !

En hiver, je préfère des saveurs plus rondes, chaleureuses et épicées. J’ai de nombreuses infusions de Noël mais comme ce sont des collections éphémères, je ne vais pas en parler ici.

D’autres marques ?

En lisant ce billet vous avez peut-être l’impression que je fais de la publicité pour le Palais. Il est vrai que j’y achète la majorité de mes thés car c’est la boutique la plus accessible pour moi.

Pourtant j’aime découvrir de nouvelles boutiques mais bien souvent je me dis : « avant d’en acheter à nouveau je vais d’abord terminer ceux que j’ai ». Du coup, je me fais violence et je ne sors que très rarement de ma zone de confort. Cependant, je souhaite vous faire découvrir deux maisons qui ont d’excellents thés : la maison Delahaut et la maison Simon Levelt.

Les thés Delahaut

Delahaut est une maison du thé et du café belge. On y trouve des thés « maison » et des thé de marque (Kusmi tea et Dammann Frères).

J’ai découvert cette marque lors d’une visite à Namur avec mon amoureux. Nous avions été manger au Père Gourmandin et j’y ai pris une tisane pomme/cannelle. Je l’avais adorée. Son goût était chaud et sucré avec une note d’épice.

IMG_20180401_161235077 (1)

C’est une infusion parfaite pour l’hiver : sucrée et épicée ! Cependant, elle était difficile à trouver jusqu’au jour où en passant devant une boutique près de la Grand place de Bruxelles, j’ai eu un flash. C’est une succursale des thés et cafés Delahaut. J’ai fait la danse de la joie et je suis entrée dans le magasin ! Depuis, je la déguste à n’importe quel moment d’une journée d’hiver.

Les thés Simon Levelt

La première fois que j’ai acheté une infusion de cette maison, c’était lors d’une virée entre amies à Ostende. En nous baladant dans les rues de la ville, nous sommes tombées sur une boutique où il y avait du thé. Avec curiosité, j’y suis entrée et j’ai craqué pour l’ Appel Cranberry Fruit. Elle a la saveur sucrée de la pomme et une saveur plus acide de l’airelle. A nouveau une saveur chaude qui rappelle Noël. J’adore.

IMG_20180401_140558859 (1)

Cette marque néerlandaise est difficile à trouver.  Elle n’est disponible que dans de petites boutiques flamandes (nord de la Belgique). J’ai mis près de quatre ans avant d’en retrouver à Gand et à Bruges, deux magnifiques villes !

Toutes les deux sont très réconfortantes quand il fait maussade et que l’on cherche de la chaleur.

Mon thé du moment ?

Depuis quelques semaines, j’ai un thé vert que je bois régulièrement. Je l’ai découvert chez une amie qui par la suite me l’a offert. C’est un thé que l’on peut trouver en grande surface (Auchan) et est de la marque Infuz. Et en regardant la gamme sur internet,  j’ai très envie d’en tester d’autres !

IMG_20180401_134311725 (2)

C’est un thé vert aromatisé au fruit de la passion et à la pomme. Sur le packaging, on observe la mention Detox, personnellement je n’y crois absolument pas, mais je suis tombée sous le charme de ces saveurs fruitées et tropicales ! Il est rapidement devenu l’un de mes préférés !

Mes tasses ?

Qui dit collection de thés, dit collection de tasses ! J’en ai beaucoup mais mes préférées sont les grands mugs. Je dirais même que plus grande est la tasse, au mieux c’est !

IMG_20180401_135438179 (1)

Elles ont également une utilisation différente. J’ai des tasses pour les chocolats chauds et des tasses pour le thé !

 

Mes boules à thé ?

Comme je préfère le thé en vrac, j’ai besoin d’un réceptacle pour infuser. J’utilise très peu de boules à thé. Car à force d’utilisation, elles s’oxydent et le thé prend alors un goût métallique que je n’aime pas. J’ai également une tasse avec un infuseur. Cependant, je ne m’en sers pas. A la place, j’utilise des sachets à remplir biodégradables.

Cela dit, voici une boule et une tasse que mon amoureux m’a offerte et que j’adore. Vous pouvez les trouver dans les magasin Pylones.

Mes théières ?

Et oui, j’aime également les théières ! J’en ai quelques unes.

La plus grande a son filtre intégré. Je l’utilise surtout en été pour faire mes thés glacés ou quand j’ai des invités et que nous prenons tous le même thé. J’avais également quatre bols assortis, malheureusement, il n’y en a plus que trois, l’un d’eux ayant été cassé.

Mes autres théière, je les emploie très peu. Elles me servent essentiellement de décoration.

 

 

Mes boites à thé ?

Pour ranger mes thés, les sachets du Palais ou des autres boutiques ne sont pas très esthétiques, je préfère les jolies boîtes à thé ! Néanmoins vu le prix, je n’en ai pas autant que je le souhaiterais. Du coup, je recycle de vieilles boîtes. Elles ne sont pas toujours très belles, mais elles font le job et c’est l’essentiel. J’en ai récupérées quelques unes chez ma grand mère. Je les ai toujours connues là-bas ! 

IMG_20180401_135003137 (1)

Cependant, j’en ai des superbes que j’adore…

 

 

Ma tasse de voyage ?

J’ai une tasse un peu spéciale afin de pouvoir emporter mon thé partout où je vais ! Je l’ai trouvé chez Alice Délice, il y a quelques années maintenant. Cette tasse a révolutionné ma façon de boire du thé hors de ma maison !

Il s’agit d’une tasse isotherme de la marque Aladdin. Elle a une petite boule à thé intégrée au bouchon et permet donc d’y mettre son thé en vrac. Une fois infusé, il suffit de relever la boule grâce au levier et nous pouvons boire notre thé ! Cette tasse n’a rien de spectaculaire, mais elle est très utile pour faire son thé le matin afin de l’emporter aux cours ou au travail. Je ne peux pas m’en passer. Je l’utilise partout : à la maison, aux cours, en vacances… bref elle me suit partout !

IMG_20180401_160350554

Elle a néanmoins un bémol, elle n’est pas assez isotherme. Mon thé refroidit trop vite.

Conclusion

Le thé, c’est la vie !

 

PS : pour avoir d’autre avis sur les thés, je vous conseille d’aller faire un tour sur le blog d’Une robe couleur de lune.

Adeline Dias, la confrérie des chats de gouttière et ses autres romans…

Lors de Mon’s Livre 2016, j’ai fait une très belle rencontre : Adeline Dias.

Nous nous sommes revues à plusieurs reprise en salon et en dehors. Après notre première rencontre, j’ai lu ses romans et je les ai beaucoup appréciés.

Je souhaitais depuis longtemps écrire un article vous la présentant mais je n’avais pas encore trouvé le bon moment. La sortie du tome 3 de la confrérie des chats de gouttière, le 25 mars, me semble être l’occasion idéale !

Qui est Adeline ?

Adeline Dias est une dévoreuse de livres ! Elle se passionne pour eux depuis son enfance passée en région parisienne. Au lycée, elle décide de passer de l’autre côté du miroir et se lance dans l’écriture.

Ensuite, elle débute des études d’infirmière, sans pour autant lâcher la plume. Rédigeant des histoires pour sur son blog, elle est repérée par un éditeur. Son premier roman, “Une héritière à Valenciennes”, est publié en 2010.

Son diplôme en poche, et en s’installant dans le Nord de la France, la région lilloise devient le décor de ses écrits.

Depuis, elle a continué à écrire et à diversifier ses ambiances. Elle passe de la romance contemporaine au fantastique avec aisance. Ses histoires sont toutes différentes les unes des autres et c’est ce qui fait que j’adore les lire.

La littérature n’est pas son unique passion : le make up, les kikoolas (cette curieuse boisson, que l’on trouve au Dernier bar avant la fin du monde à Lille, est un cocktail sans alcool à base de coca cola et de sirop de kiwi), les Yankee Candles et Léon, son bouledogue français se partagent l’affiche.

Toujours souriante, c’est une adepte des salons littéraires. Les rencontres avec ses lecteurs sont des instants importants pour une auteure proche de ses lecteurs, qui aime discuter avec eux.

Après ce premier contact fin 2016, nous avons eu de nombreux moments de discussions, en festival et en dehors. J’ai apprécié chaque conversation car il y a un vrai partage. De manière générale, j’aime ces auteurs qui savent communiquer avec leur lectorat et qui y prennent plaisir.

Ses romans

La confrérie des chats de gouttière (série) : L’orgueil de Jay, La colère de Ben et Le silence de Rod.

Dans cette trilogie, nous retrouvons 5 amis d’enfance devenus adultes dont les destins se croisent.

Mon avis :

J’ai eu un véritable coup de coeur pour cette série. Alors qu’au départ, je n’étais pas très emballée par de la romance contemporaine, j’ai eu une merveilleuse surprise en lisant le premier tome. Je suis littéralement tombée amoureuse d’un des personnages : Ben. Ce personnage m’a parlé, m’a touchée. Je me suis beaucoup identifiée à lui. J’ai souffert avec lui. Je ne sais pas vraiment dire pourquoi il m’a touché autant mais c’est le personnage de roman que j’ai préféré de toutes mes lectures. Et j’en ai lu des livres !

Les autres personnages sont également bien construits et attachants. J’ai aimé retrouver cette bande d’amis qui sont malmenés dans tous les sens par leur auteur.

Les intrigues sont des romances assez classiques mais grâce à la personnalité des “héros” on y prend goût ! On tourne les pages, on ne peut pas le lâcher, on veut savoir… J’attends avec impatience le troisième tome, Le silence de Rodrigue, qui sort le 25 mars !   

Rien qu’en écrivant ces lignes, je n’ai qu’une envie : relire les deux premiers livres avant d’entamer le troisième. J’ai hâte de retrouver la plume d’Adeline, mais surtout de retrouver Ben et ses amis ! Cette série est en passe de devenir une saga doudou, à lire quand j’ai un coup de mou ou que je ne sais pas quoi choisir dans ma PAL, au même titre que “Hors de portée” de Georgia Caldera.

En rage de toi

Ce roman est édité chez Rebelle Editions depuis 2016. Il a été retravaillé de façon à avoir plus de punch et de lisibilité (dixit l’auteur 😉 ) par rapport à sa première version parue chez Valentina en 2012. Il n’est plus disponible en neuf dans la version Valentina. Cependant, c’est celle-ci que j’ai lue car je l’ai trouvée en occasion.

Présentation de l’éditeur :

Dans une rue proche de la Grand’Place de Lille, un nouveau café vient d’ouvrir ses portes : le Marylin. Son gérant, Josselin, espère pouvoir y refaire sa vie tranquillement, essayant de mettre de côté un passé douloureux.

Mais c’est sans compter sur un petit geste du destin. Elle est belle, brune et surtout pressée. Lui, il a juste eu le malheur de la bousculer en marchant dans la rue. C’est leur première rencontre, mais pas la dernière… Juliette vient d’entrer dans la vie de Josselin. Elle ne le sait pas encore, mais elle va la bouleverser.

Mon avis:

Ce livre est une belle romance contemporaine toute en finesse et en tendresse. Elle est menée de façon fluide et agréable.

Les personnages sont attachants et bien travaillés. Ils ont beaucoup de caractère !

J’ai passé un très bon moment de lecture. Il ne m’a fallut que quelques heures pour le lire. Je l’ai débuté en soirée et quand je me suis levée le lendemain matin, il me fallait le terminer, je voulais connaitre la fin !

Esprits infinis (trilogie)

Trilogie dont les deux premiers tomes sont parus. Le troisième est en cours d’écriture !

Présentation de l’éditeur du premier tome (pour éviter les spoilers)

Et si certains d’entre nous étaient dotés de capacités psychiques hors normes ? Capables de lire dans l’esprit, de ressentir les émotions d’autrui ou encore de manipuler le feu, les Psis vivent cachés pour se protéger.

Lorsque Lou rencontre Antoine, elle sent une part d’ombre en lui qui l’attire et l’effraie tout à la fois. Elle ne le sait pas encore, mais il va l’entrainer dans son monde. Celui des Psis.

Mon avis sur les deux tomes parus :

Les intrigues sont rondement menées et très bien ficelées. Il y a peu de temps mort, il y a de l’action, de l’humour, de l’émotion et de l’amour… Bref tout ce que j’aime !
Par ailleurs, la mythologie développée est nouvelle et rafraîchissante. On trouve ici des sorciers, des lycanthropes et des humains possédant des capacités psychiques.

A nouveau, ce que j’apprécie en particulier dans cette série ce sont les personnages. Ils sont toujours très bien construits, ils ont une réelle psychologie. Ils sont très vrais dans leur façon de penser et d’agir et j’adore cela. Les personnages évoluent au fur et à mesure du tome 1 et continuent à le faire tout au long du tome 2. Du coup, pour le troisième tome, on se demande où ils aboutiront !

Le style d’Adeline est simple, fluide et très agréable. Il y a beaucoup de rythme.

Les pages se tournent et sans s’en rendre compte on est à la fin… Lorsque le premier livre fut terminé, je n’avais qu’une hâte : avoir le tome 2… Et quand j’ai terminé le tome 2 : avoir le tome 3 et retrouver l’univers des esprits infinis !

Une héritière à Valencienne

C’est son premier roman et malheureusement, il n’est plus imprimé. Adeline me l’a trouvé dans une bouquinerie récemment mais n’a pas encore eu l’occasion de me le remettre. Je ferai sans doute une mise à jour quand il aura été avalé.

le livre m’attend patiemment chez Adeline 😉

En attendant, je partage avec vous la présentation de l’éditeur :

“Alice est une jeune femme de 22 ans qui fuit la capitale. Pour échapper à son passé, elle décide de prendre le premier train et se retrouve à Valenciennes, dans le nord de la France. Seule, sans un sou, sans endroit où dormir et sans expérience, elle ne peut même pas espérer trouver un travail et refaire sa vie. Le soir venu, elle se laisse alors gagner par le désespoir et s’effondre sous la pluie.

De son côté, dans le train qui le ramène chez lui avec son fils, Gabriel a bien remarqué cette jeune fille qui semblait perdue, assise juste à côté de lui. Même s’il est d’un naturel solitaire, il n’a pourtant pas pu s’empêcher d’admirer ses magnifiques cheveux blonds et de se sentir attiré par cette fragilité qui se dégageait d’elle. Mais, lorsqu’il a voulu l’aider, celle-ci a décliné son offre et leur “relation” s’est arrêtée là. Du moins le croyait-il, jusqu’à ce qu’il la retrouve brûlante de fièvre, évanouie près de chez lui…

A deux pas de chez toi

Je ne l’ai pas lu, donc je ne peux vous en parler. Si je le trouve, je vous ferai une mise à jour et partagerai mon avis.

La présentation de l’éditeur :

Anaïs et Ludovic sont voisins.

Tout aurait été plus simple si ces deux-là n’étaient pas attirés l’un par l’autre.

Et si Prince, le chat de la jeune femme, n’avait pas décidé de s’en mêler. Mais le matou s’est bel et bien mis en tête de les pousser dans les bras l’un de l’autre.

Seulement, les aléas de la vie, le caractère des Humains et leurs sentiments ne vont pas l’aider dans sa tâche. Les félins sont têtus… heureusement.

Conclusion :

Pourquoi j’aime les romans d’Adeline ? Je pense que vous l’aurez compris en lisant mes avis qui sont peu différent les uns des autres. J’aime la construction de ses personnages. Ceux-ci sont la force de ses écrits. Ils sont toujours bien construits, fouillés et recherchés. J’aime aussi le fait qu’ils ne sont jamais ménagé. Ils sont malmenés, voir torturés. Toutefois, ce qui leur arrive est réaliste.

C’est un plaisir à lire grâce à la fluidité de la plume !

Adeline est une auteure à découvrir (elle ne mord pas et est accessible.) Ses romans sont à adopter sans modération…

Vous pouvez également retrouver certains de ses écrits sur Wattpad.

Mes chats de gouttière prennent soin des romans d’Adeline :p

 

 

Mon bilan littéraire 2017

Comme promis, voici mon bilan littéraire de l’année 2017. Je vais donc faire un bilan des livres que j’ai lu et ensuite je vais vous parler de mes coups de coeur. Je vais également vous parler des livres que j’ai le moins aimé ou qui ont été des déceptions.

Combien de livres lus cette année ?

Grâce à mon album Facebook, je peux vous dire que j’ai lu 104 livres du premier janvier au 31 décembre 2017.

Je m’étais donné comme objectifs de lire essentiellement des auteurs francophones, de faire diminuer ma pile de livres à lire et de découvrir le monde de la BD. Je pense y être parvenue !

Analyse de mon album de lecture :

Au total j’ai lu

  • 2 recueil de nouvelles dont “Echos obscurs” de Denis Labbé, sombre et envoutant,

  • 4 Art Book dont le sublime Apocryphe de Fleurine Retoré et Sophie Jomain.

  • 19 Bandes dessinées dont certaines ont été de véritables coups de coeur (Laurel et Leslie Plée),
  • 79 romans.

 

Analyse des romans:  

  • 1 roman d’un auteur espagnol (Le palais de minuit de Carlos Ruiz Zafon),

  • 20 romans d’auteurs anglophones,
  • 59 d’auteurs francophones (belges, suisse et français).

Mes coups de coeurs:

SOS GEEK de Tiffany Schneuwly

Je ne vais pas revenir sur ce roman car je vous en ai déjà parlé dans mon article sur Tiffany Schneuwly

Les tribulations d’une gothique amoureuse de Cécile Guillot.

Ce roman est frais et drôle. L’écriture de Cécile est fluide, claire et riche. J’ai adoré l’héroïne de ce roman. Il était facile pour moi de m’identifier à elle. J’ai aimé les références au réel que fait Cécile (références à Georgia Caldera, à la boutique “The Bat in the Hat”,…) .

C’est un roman sans prise de tête que j’ai apprécié lire. Il est léger et riche en même temps. Quand je l’ai refermé, j’ai eu envie de le relire aussitôt mais ma pal m’en a dissuadé. Je suis certaine qu’il peut devenir un de mes livres doudous au même titre que Hors de question de Georgia Caldera tellement l’univers m’a séduite.

L’orgueil de jay et la colère de Ben d’Adeline Dias.

Avant ma lecture, j’avais quelques appréhension sur cette série, car je n’étais pas très attirée par ces romans. Cependant, j’ai été agréablement surprise. J’ai été étonnée par le réalisme des personnages et j’ai été séduite par l’un d’eux. J’en suis même tombée amoureuse. J’ai rarement autant aimé un personnage que celui de Ben.

Adeline a fait des merveilles avec ses personnages, elle ne les épargne pas et leur en fait voir de toutes les couleurs. L’histoire en elle même est assez classique mais grâce à la psychologie de ses héros, Adeline a réussi à me capter et m’envouter. Je suis heureuse d’avoir craqué et de les avoir achetés !

Je le reconnais, si ces romans sont des coups de coeurs, c’est essentiellement pour le personnage de Ben pour qui j’éprouve une infinie tendresse. Il m’a touché, je me suis identifiée à lui. J’ai vécu avec lui toutes ses souffrances, sa colère et ses états d’âme tout au long de ma lecture.

Ces romans était ce que j’avais besoin au moment de ma lecture. J’ai hâte de retrouver cette bande de copains dans le tome 3 !  

Comme convenu 1 & 2 de Laurel

Laurel est une jeune dessinatrice française qui a publié ces deux BDs en auto-édtion grâce à une campagne de financement participative. Mon compagnon ayant participé à celle-ci, il a reçu les livres et me les a fait lire. Il a eu raison de me pousser à les lire car j’ai eu un coup de coeur pour les deux tomes.

Ces BDs autobiographiques nous montrent le parcours de Laurel et de sa famille lors de leur installation aux Etats-Unis. Elle et son compagnon travaillent pour une start up dont ils sont également cofondateurs et vont de galères en galères. J’ai ri, j’ai pleuré, je me suis attaché à Laurel et sa tribu… Je me suis beaucoup identifié à elle, j’ai adoré la suivre. Je l’ai trouvée juste dans les émotions décrites. C’est une réelle tranche de vie qu’elle a partagé avec nous et j’ai adoré.

En plus des dessins sympathiques, l’écriture est excellente. Je ne suis pas familiarisée avec le format BD, mais tout y est bien dosé : l’humour est présent au bon moment, l’émotion est toujours juste. Il y a tout ce que j’aime. D’ailleurs, je ne pensais pas qu’une bd pourrait me  plaire autant.

 

Nos chemins de travers de Georgia Caldera

Georgia Caldera fait partie de mes auteures fétiches depuis quelques années déjà. Je n’ai jamais été déçue par ses parutions. J’aime sa plume, son écriture fluide, ses personnages vrais et écorchés. Ici, je retrouve tout ce que j’apprécie dans ses romans.

J’ai adoré cette histoire, je me suis laissée subjuguer. Ce récit est prenant, les personnages sont recherchés et intéressants. Bref, j’ai peu de mots pour décrire ce que j’aime. J’ai très envie de le relire ! Encore un livre doudou ? peut-être… 😉  

Par contre, attention à la frustration quand vous arrivez au dénouement !!!! J’avais une folle envie de meurtre car lorsque j’ai tourné la dernière page, je me suis dit “NONNNNNNNNNN c’est pas possible, je veux la suite !”. Heureusement, le second tome sort dans quelques jours (le 17 janvier 2018) et donc une relecture sera la bienvenue avant de commencer le deuxième volet (“lol”).

 

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

En cette année 2017, les Editions du Chat Noir ont sorti une nouvelle collection : Chaton Hanté. Cette dernière est destinée au jeune public (9-12 ans).

Ce petit roman, de cette collection, est une petite pépite ! L’écriture est sublime et poétique. Les thèmes abordés sont fascinants et touchants. Ils se lit très rapidement, tellement il est envoutant.

C’est une très belle introduction à la littérature fantastique et gothique J’avoue avoir hâte que Florence, ma belle-fille, puisse le lire !

Mes déceptions

Les disparus de l’A16 de Maxime Gillio

Même si j’ai aimé l’intrigue de ce roman, j’ai été déçue du style de l’auteur. J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. Il y a selon moi (et ça n’engage que moi) trop d’humour et de second degré. Cela a alourdi le style et de fait ma lecture. J’ai également eu du mal avec les personnages, je ne me suis pas attachée à eux et ils m’ont parfois agacé. Cependant, l’intrigue est intéressante et bien construite.

Ce qui à tué ma lecture est le trop plein d’humour… Dommage !

Sanditon de Jane Austen

Je suis une fan de l’oeuvre de Jane Austen mais je n’avais pas encore lu ce roman. J’ai réparé ça et j’avoue avoir été un peu désappointée. En effet, tout du long on sent que Jane Austen n’a jamais terminé d’écrire ce roman et que quelqu’un d’autre a pris le relais. On ressent trop l’influence de ”Orgueil et préjugés”. Néanmoins, j’ai passé un agréable moment de lecture mais sans surprise… Dommage !

Double piège d’Harlan Coben

Bien que je sois convaincue que Harlan Coben soit une valeur sûre, j’ai été déçue par cette publication. Même si les personnages sont bien construits et le suspense présent, l’intrigue est malheureusement sans surprise et cousue de fil blanc. Du coup, même si la lecture était agréable, je suis restée sur ma faim et j’ai eu un goût de trop peu… Dommage !

Odette Toutlemonde d’Eric-Emmanuel Schmidt

Avec mon amoureux, nous sommes tombé sur le film sur BeTV. Un peu réticente au début, je me suis laissée embarquée. Du coup, ayant le livre dans ma pal, je me suis plongée dans sa lecture.

Je ne m’attendais pas à un recueil de nouvelles, ce fut ma première mauvaise surprise. J’ai commencé ma lecture, et j’avoue avoir été déçue par toutes les nouvelles sauf une. Même si elles sont bien écrites, je ne leur ai pas trouvé de charme ni de poésie comme j’en ai éprouvé pour Oscar et la dame Rose. La seule histoire que j’ai aimée est celle qui donne son nom au recueil. Je l’ai aimée pour son personnage central : Odette. J’ai de la tendresse pour elle. Elle a une personnalité “Feel Good”. Elle met de bonne humeur et est super attachante par sa candeur et sa fraicheur. Nous avons rarement de tel personnage. Malheureusement les autres nouvelles, m’ont laissées de marbre… Dommage !

En conclusion

En conclusion, cette année fut riche en lectures. Je suis assez bon public donc rarement déçue. Ici, rayon “déceptions”, j’ai du chercher pour trouver car, même si c’était moins bien qu’attendu, je ne peux pas dire que ce sont des flops. J’avais des attentes et elles n’ont pas été entièrement satisfaite mais ça ne rend pas les oeuvres mauvaises pour autant.

A contrario, j’ai eu du mal à sélectionner quelques livres coup de coeur car il y en avait encore beaucoup d’autres mais je n’avais pas envie de faire un article de quinze pages.

Objectif 2018 ?

Est-ce que je me lance une défi cette année ? Je ne sais pas car se mettre la pression est le meilleur moyen de ne pas y arriver. Néanmoins, je suis bien décidée à faire diminuer ma monstrueuse PAL et de terminer les séries que j’ai commencées mais pas encore terminées. Je ferai un petit bilan à la fin de l’année, et nous verrons si j’ai réussi mon challenge.

Et vous, vous avez des challenges lectures ?

Par ailleurs,  les doudous fous et moi, vous souhaitons une belle et heureuse année 2018, j’espère qu’elle sera remplie de bonnes lectures !